STORY TELL TAKAMAKA

TAKAMAKA Story tell
2 copains qui taillent la route ensemble depuis 20 ans

 

 

 

Alain et lol à l'igloo

 


Laurent Table triche

 

 

 

Alain parapente


Cette surprenante histoire nait à Tignes autour d'un café en 1993, Laurent Lapeyre et moi même vivons à Tignes, nous enseignons le parapente dans notre école que nous avons créée il y a 3 ans. Il faut savoir qu'à Tignes il neige tous les mois de l'année, quand on redescend dans la vallée souvent en volant en mai on apprécie les petites fleurs et les pâturages bien verts, là haut on a encore 2 mètres de neige. Nos saisons préférées sont l'hiver et printemps, on adore le ski et le parapente, pour le ski Tignes est un spot fabuleux et au printemps les vols sur la Tarentaise, Sainte Foy, les Arcs, l'Aiguille Grive sont incroyablement beaux. Ce matin là, ça ne vole pas, le sud est trop fort, on se retrouve au café avec notre copain Laurent Chelle, on discute à bâtons rompus de sport et d'entreprise, on est convaincus que l'on peut vivre des sports de plein air toute l'année en se faisant plaisir et qu'on peut importer l'économie des stations de montagne à la ville. Laurent Chelle connait bien le secteur de l'eau vive, nous les sports de neige et de vol libre, on tiens quelque chose mais on ne sait pas bien quoi. Nous sommes travailleurs indépendants depuis 4 ans on a connu les vaches maigres et les coup de rush, Laurent Chelle lui dirige l'auberge de jeunesse locale, il continue à étayer le projet mais se retire, il devient plusieurs années plus tard le directeur général de la station des Arcs !

 

Pas question d'arrêter on décide de s'implanter à Annecy, c'est un endroit que je connais bien, j'y ai grandi et fait ma scolarité avant de partir à la faculté de Grenoble ou j'ai rencontré Laurent. On fait une fac de sport pendant 3 ans, on passe nos BE ski et parapente en même temps, pendant les vacances on bosse en école de ski pour financer nos études puis on fait une quatrième année à Lyon en marketing et gestion des établissements sportifs, Laurent finit sa 5e année par un DESS à l'IAE, moi je ne suis pas pris alors c'est parti, il faut gagner sa vie, Laurent me rejoins à Auron ou nous faisons nos premières armes, puis viennent les années Tignes et ce fameux café d'un jour de vent de sud.

 

Annecy qui deviendra des années plus tard la capitale mondiale du sport outdoor, une ville magnifique avec son lac et ses montagnes, un eldorado pour nos sports, un terrain de jeu d'exception, mais comment et où s'implanter, tout est cher et nous on n'a pas le sou.

 

1994 On décide de louer une toute petite boutique dans le faubourg Sainte Claire, l'enseigne s'appellera TAKAMAKA, dans cette rue de restaurants principalement tout le monde dit qu'on tiendra pas 3 mois, effectivement c'est dur, notre offre de sport outdoor à la ville ne séduit pas au début, difficile de se faire connaître, le premier été ca bosse un peu, du parapente, du canyon, des vélos tout cela stocké dans 17 mètres carré, l'hiver nos offres ne marchent pas alors pour vivre on va travailler à l'école de ski et on continue à voler avec nos clients. La concurrence est rude, les écoles de parapente, les bureaux des guides bien implantés, le bureau des guides d'Annecy dispose même d'un kiosque à l'office du tourisme d'Annecy.


TAKAMAKA est le nom d'un canyon situé sur l'Ile de la Réunion que nous avons découvert lors d'un voyage, c'est également le nom d'une essence de bois originaire de Madagascar, le nom sonne bien, on l'adopte et on verra bien si ca fonctionne. Le logo de la marque, c'est 2 boomerangs qui s'entrelacent, c'est avec Claude Saint Romain, professeur d'art appliqué que nous trouvons l'idée dans un livre sur l'art aztèque, elle le stylise et nous l'offre. Il symbolise le mouvement dans l'art aztèque, on lui rajoute des valeurs de lien, de solidarité, d'esprit d'équipe, de créativité, de performance. Ce logo est encore aujourd'hui représentatif de la marque TAKAMAKA.

1996 les premières rencontres, lors d'une discussion avec le premier adjoint de la mairie de l'époque Mr Jean Régis, on aborde le sujet de cette concurrence qui a des acquis voir des privilèges et il nous dit, « arrêtez de vous plaindre les professionnels de la montagne faites donc comme TAKAMAKA, ils ne demandent rien à personne et s'en sortent très bien » Monsieur Jean Régis nous sommes TAKAMAKA, OK rendez vous demain dans mon bureau. Annecy décide alors de soutenir et de promouvoir ce secteur pour devenir ce qu'il est aujourd'hui. Ces deux premières années nous sous-traitons nos activités d'eaux vives chez la compagnie AN rafting avec un certain Olivier Arche.

Cette année la naissent Camille et Marian les fils de Laurent et Titouan mon fils, il va falloir devenir sérieux on est pères de famille !

1997, un client avec qui on a volé du Semnoz nous demande d'organiser sa journée à thème pour les cadres de son entreprises HP, ils sont 50 et le thème c'est James Bond !

Wahou 50 d'un coup, une entreprise sur le thème de Bond, on part dans un délire la journée s'appellera « sauter n'est pas jouer », au programme canyon, parapente (tous les moniteurs en costume cravate au décollage de la pricaz à la Forclaz) et soirée chic avec un transfert en vieille voiture, c'est notre premier séminaire, on découvre un nouveau secteur d'activité autour des valeurs que véhicule le sport, TAKAMAKA démarre.

Cette même année l'hôtel les Trésoms à Annecy est racheté par la famille Droux, une belle rencontre et une belle histoire d'amitié naissent, la route de TAKAMAKA est ponctuée de ces histoires qui durent avec ses clients, ses partenaires, ses fournisseurs.

 

1998 à 2000 on est toujours dans nos petits locaux du faubourg sainte claire, ca devient petit, on loue le studio du dessus, on fait une trappe de passage, on embauche notre premier salarié. Elle partira 5 ans plus tard pour faire à priori le tour du monde qui durera en fait deux mois et elle crée une entreprise concurrente avec un de nos guides de rivière, nous rentrons dans le vif du sujet la gestion d'une entreprise, un milieu que l'on ne connait pas ou l'on découvre tout chaque jour, intéressant mais périlleux.

 

2001 l'entreprise commence à avoir une bonne notoriété sur l'organisation de team building, séminaire, tourisme d'affaire, on se rapproche d'une petite base d'eau vive basé à Alby sur Chéran, KOKOPELLI géré par Nadine et Jean Claude Banfi, on fonctionne deux années ensemble puis la collaboration s'arrête, on reprend la route chacun de notre coté. Les années Chéran, cette superbe rivière à deux pas d'Annecy marquera notre histoire dans l'eau vive, on découvre, on se spécialise, on navigue avec des centaines de clients, l'activité plait mais l'histoire s'arrête pour un problème de réglementation de débit d'eau sur la rivière.

2002 on accueille 2 stagiaires de 6 mois de fin d'étude, Bruno Donzel et Emeric Pouchot, ils ont une énergie débordante, ils font progresser TAKAMAKA par leur savoir être, leur gentillesse et leurs compétences. Je les cite car ils font toujours partie de l'histoire avec quelques rebondissements.

 

2002 La bataille de la Forclaz : On travaille alors sur 3 marchés bien distincts, la clientèle affaire, les comités d'entreprise, la clientèle individuelle. Au col de la Forclaz sur la commune de Montmin au sud du lac d'Annecy, un site de parapente reconnu, la concurrence bat son plein, la mairie décide d'ouvrir un nouveau site, elle confie sa gestion à un privé qui verrouille l'accès aux autres professionnels, en réaction nous louons une bande de terrain à l'atterrissage pour donner le change, on ne peut plus décoller, ils ne peuvent plus se poser !

Un personnage important dans notre histoire c'est Daniel Millet le Dalaï-lama du vol libre, il a volé depuis le début en delta et en parapente, c'est quelqu'un qui a marqué l'histoire du vol libre et qui nous aide, nous soutient, nous assiste. Il est intransigeant et passionné, que d'engueulades avec Daniel mais quelle belle amitié, ils nous fait progresser sur notre organisation, nous amène des process et de la rigueur, en 2010 Daniel arrête de voler suite à un accident à la Tournette mais il reste un incontournable ami de TAKAMAKA. Nous engageons un combat avec nos collègues concurrents locataires du décollage et nous finissons par trouver un consensus. Notre avocat conseil nous avise en vieux sage : « mieux vaut un mauvais arrangement qu'un bon procès. » Résultat aujourd'hui le site a fait l'objet de superbes aménagements, il est ouvert à tous et génère du travail pour plus de 40 professionnels.

 

En 2003 Emeric Pouchot, le fameux stagiaire nous appelle, il veut rejoindre le staff TAKA, on a déjà embauché Bruno Donzel, son coéquipier stagiaire et Benoit Schnoeringer, l'ingénieur aéronautique qui donne un nouvel élan à la marque. On n'a pas de job pour lui et pourtant, on sent déjà qu'il sera l'homme fort de demain. Il vient de passer un an chez Adidas au service évènementiel, il a une énergie folle et de vraies compétences. Nous avons des valeurs communes, le sens de l'accueil et des clients, une honnêteté de la relation et après quelques jours de réflexions on le rappelle et on lui propose de monter TAKAMAKA Aix les Bains, on travaille déjà sur le site et on a conscience que pour être plus performant et proposer de meilleurs services à nos clients, il faut s'implanter sur nos sites d'interventions. Il nous demande quelques jours pour réfléchir et le lendemain sans savoir où on va, il dit "banco", c'est d'accord. D'accord de quoi, on ne sait pas encore bien, il crée une nouvelle entité juridique où nous sommes actionnaires à 51 % et lui 49 % et il développe la première agence TAKAMAKA externe à Annecy, c'est le début du développement de l'enseigne. Un an plus tard il embauche une de ses stagiaires Sophie qui restera 8 ans à nos cotés. Encore quelqu'un qui aura fait l'histoire de TAKA, elle est aujourd'hui hui directrice commerciale d'un hôtel partenaire.


Ces années là c'est le balbutiement d'Internet, on embauche Antoine Lacoquerie, pour développer l'image de TAKAMAKA par le WEB, puis on développe nos premiers sites avec Bernard qui est propriétaire de l'agence Annecy Bernard, les artisans du Web, c'est un dingue qui dit que Google ne nous connait pas mais nous on connait bien Google. Dans les années 2000, il défraie la chronique car il filme via une webcam son contrôle fiscal, malaise dans les administrations, peut-on autoriser un tel procédé ? On ne connait pas la suite mais on le choisit parce que c'est un dingue et ca nous ressemble, dans le même esprit il y a aussi notre expert comptable, monsieur Vésin que l'on choisit parce qu'il nous dit "votre projet n'est pas viable mais j'y croit alors je viens avec vous pour 5000 Francs", il sait qu'on a pas de sous, ses filles qui on reprit le cabinet comptable gèrent aujourd'hui les 12 sociétés du groupe, bien vu Mr Vésin.

Alors après je ne me souviens plus trop de l'ordre mais on rencontre Olivier Martel, le roi de l'acrobatie en parapente et on ouvre TAKAMAKA EVIAN, au début on reprend la concession de la plage de la Beunaz à Saint Paul en Chablais, on travaille sur tous les secteurs comme à Aix et à Annecy, Olivier nous amène un nouveau savoir faire avec parapente Shop, la vente de matériel de parapente sur le net. Vous voyez le profil, il fait de l'accro en parapente, il vend du matériel sur le net, il a le choix entre ouvrir une panière ou un TAKA, il part avec nous. Incroyable hasard, des années plus tard les dirigeants de la Panière, la famille Cantenot deviendrons nos clients et nos amis. C'est la haut à la Beun, la plage du célèbre plongeur Casa que je rencontre pour la première fois un dénommé Baptiste Cosson, qui fait la saison à la plage comme serveur. Il est tellement passionné de ski que nous n'arriveront jamais à l'emmener dans l'aventure TAKAMAKA, mais nos chemins se recroiseront plus tard.

 

Benoit Schnoringer quant à lui, fort de son expérience à Annecy décide d'ouvrir à Biarritz, un spot fort de sens, équivalent à Annecy, version mer et vagues. Il se met au surf, construit une belle image autour de son surf shop et accueille des clients du monde entier, Benoit est un des piliers de la marque, si vous voyagez au pays basque, allez lui faire un coucou, il sera vous recevoir et vous accueillir dans sa région.

 

2005 la bataille de l'administration, contrôle fiscal, contrôle urssaf, répression des fraudes, inspection du travail, ce sont des années éprouvantes, Laurent affronte ces épreuves avec courage, chaque fois nous sortons des contrôles avec plus de compétences et un peu moins de sous mais pas trop, l'administration fiscale nous valide une comptabilité d'agent de voyage sur la clientèle particulière, la répression des fraudes valide nos procédures, l'ursaff nous félicite et ne retient qu'une erreur de la banque sur la mise en place d'un plan d'épargne entreprise et enfin l'inspection du travail pointe du doigt des erreurs avec lesquelles nous nous mettons en conformité mais sans sanction. Comme ces contrôles sont nombreux et réguliers nous décidons de nous appuyer sur eux et de prendre conseil afin d'améliorer notre fonctionnement. Pendant ce temps il faut continuer à produire et à commercialiser.

2005 - 2006, on embauche Ludovic Lequeux spécialiste de la voile pour développer les secteurs lointains et Benoit Lemar spécialiste de la montagne, 2 anciens stagiaires, ils font leur place à Annecy et deviennent les piliers de l'agence Annécienne.

 

Ludo nous raconte ses années chez TAKA :

Stagiaire d'Avril à Septembre 2005 et embauché en Octobre 2005 à la fin de mon stage.

A l'époque, il n'y a pas de place pour un salarié supplémentaire au bureau d'Annecy, je le savais avant mon stage. Une certitude, Alain et Laurent me font part de leur envie de me garder dans leur équipe. Ils me demandent de réfléchir pour créer moi-même mon poste... Flatté, je pars sur deux pistes. Un premier projet autour de la gestion d'un parcours forestier n'aboutira pas... rien à faire, je veux faire moi aussi parti de l'aventure ! J'ai envie de travailler dans ce secteur d'activité et rejoindre cette belle aventure humaine qu'est Takamaka ! Je m'en souviens comme si c'était hier, lors d'une belle journée d'Automne, on se rencontre avec Alain et Laurent sur une terrasse de café de la Vieille Ville... on discute et mon contrat à peine signé, je pars pour Paris pour récolter un max d'infos et me lancer pour mon premier « vrai » boulot ! Imaginez vous, je suis dans un état d'euphorie, je viens de décrocher le gros lot ! Ma mission, développer le service Off Road, le but étant de proposer notre savoir faire en dehors des deux Savoie : Champagne, Bourgogne, Côte d'Azur, Région Lyonnaise... Avant Takamaka, je ne connaissais pas les séminaires, c'était donc tout neuf pour moi malgré mon expérience de Moniteur de Voile et les différents stages en milieu professionnel effectués lors de mes études en Management du Sport et en Evènementiel Sportif... le défi était relevé !

Voilà en quelques lignes le début de mon histoire à Takamaka. Aujourd'hui, après quelques années vouées entièrement à ce service, de part l'évolution de Takamaka, je me suis recentré sur le bureau d'Annecy pour y devenir responsable de la clientèle Séminaire. Je suis fier de faire parti de cette entreprise à taille humaine depuis 7 ans.

 

En 2008 c'est l'arrivée de Fred Boidin qui ouvre la première agence en montagne à la Clusaz, il est guide de Haute montagne, moniteur de ski et de parapente, il est travailleur et accrocheur, il trouve très vite sa place dans le milieu montagnard et fait de véritable scores en terme de chiffre d'affaire, il applique les méthodes militaires qu'il a appris à l'armée dans ses années PGHM, voilà encore un milieu que l'on ne connait pas l'armée, ni Laurent, ni moi même n'avons fait le service militaire, c'est efficace mais ca casse nos habitudes, il va falloir comprendre, intégrer et coopérer avec cette nouvelle approche.

2009 c'est la crise, notre secteur d'activité prend de plein fouet cette tourmente internationale, les entreprises qui consomment nos services bloquent leur budget on perd 30% de chiffre d'affaire, on assiste à des faillites en cascade, LSO ferme ses portes, Capital Event, Courant Chaud, nous on résiste tant bien que mal en se recentrant sur nos métiers d'origine, la production de prestations sportives outdoor pour la clientèle individuelle, on revient sur la production de nos animations pour les entreprises en interne, on passe juste ce point bas mais on reste debout.

Cette même année en pleine crise on ouvre à Strasbourg, le lancement est catastrophique, on sort seulement maintenant en 2011 de cette situation critique.

Cette année là on assiste à une innovation de la distribution de nos services, c'est les fameux "bon cadeau" Smart Box, Happy time...On se retrouve dans les grandes surfaces, à la Fnac, à Carrefour, l'idée est géniale mais nos marges dégringolent. Nos clients individuels viennent alors de toute la France, il faut apprendre à gérer parce que lorsque l'on fait 800 kms pour voler en parapente, il faut qu'il fasse beau! Alors on change de discours, on parle de la destination et on incite nos clients à prévoir des visites, à profiter du site même s'il ne fait pas beau, on n'a pas réussi à convaincre Météo France de nous garantir le soleil.

2010 c'est encore la crise, on tire la langue, Olivier Arche d'AN rafting notre fournisseur d'eau vive du tout début nous appelle fin novembre, il a neigé 1 mètre de de neige dans Annecy, toute la ville est bloquée, c'est magnifique, on se croirait à Tignes un jour tempête. Il ne peut plus faire face financièrement il a besoin d'un coup de main maintenant.

Emeric a vendu ses parts de TAKAMAKA Aix les Bains à Fred, notre collègue de la clusaz 3 mois plus tôt. On est content pour Fred qui devient un nouvel associé et triste de perdre Eme. Bruno Donzel qui était parti faire un tour du monde reprend la direction de l'agence de la Clusaz. Il est natif de Thones, il aime ses clients et il a vrai sens du service, c'est le candidat idéal.

On trouve un accord avec Olivier Arche et on propose à Emeric qui se cherche depuis quelques mois de prendre une participation dans AN et de prendre sa direction. On achète AN rafting à la barre du tribunal en décembre 2010. Nous voilà donc avec 3 bases de rafting, hydrospeed, hotdog, 2 restaurants et des terrains à gérer, nous sommes implantés sur les Dranses vers Thonon les Bains, sur la haute Isère à Aime et sur la Cure dans le Morvan, 30 salariés en saison, 25 ans d'histoire, une nouvelle aventure commence avec Emeric comme dirigeant et Olivier qui reste associé à la nouvelle structure et qui est la mémoire d'AN. On a même acheté un terrain au bord d'une rivière à Saint Clément dans les hautes Alpes, si le cœur vous dit d'aller camper, vous nous direz si c'est joli !

En 2012, après avoir essuyé quelques plâtres de la reprise, on relance l'activité, on accueille 12000 clients qui se régalent le temps d'une descente ou d'un week-end et on sort avec un premier bilan positif pas beaucoup mais positif, le premier depuis plus de 15 ans pour AN rafting. On décide alors de racheter les terrains de Rive gauche notre restaurant d'Aime.

 

En 2012 on se penche sur notre développement, comment continuer sans exploser, on rencontre un ancien guide de rivière d'AN, un ami d'Olivier Arche, Jean Claude Brun qui est devenu avocat spécialisé dans les développements des marques, il nous propose des solutions d'exploitation sous forme d'utilisation de Licence de Marque. Emeric sera le premier a utiliser ce service TAKAMAKA sur le secteur de la TARENTAISE.

TAKAMAKA ouvre donc cet été 2012 ses services dans la vallée de la Tarentaise.

En 2014 Ludovic quitte l'entreprise, Benoit également qui lui revient 6 mois plus tard pour ouvrir TAKAMAKA Lyon sous licence de marque. Yoann Arnoult et Marie Charlotte Micoud rejoigne l'équipe commercial au service du tourisme d'affaire, la génération 2.0 est en marche pour un nouveau souffle à l'agence d'Annecy.

L'agence lyonnaise réalise un superbe démarrage avec un chiffre d’affaire de 350000 euros en 2015.

 


 
Laurent milite au bureau de l'office du tourisme de l'agglomération Annécienne depuis 2008 comme représentant des prestataires sportifs et évènementiel, il siège entre autre avec Pascal Droux et Mr Cavali qui a donné l'élan au sport outdoor à Annecy avec Jean régis, en 1994.

Moi je milite depuis 8 ans au club des sports d'Annecy spécialisé dans la formation des jeunes au ski de compétition, avec une section sportive destiné au haut niveau, nous embauchons Baptiste Cosson en 2010, le jeune cité plus haut serveur à la Beunaz, il devient co coordinateur du club, incroyable les rencontres. TAKAMAKA soutient les jeunes sportifs, quoi de plus naturel.

 

TAKAMAKA aujourd'hui c'est des guides solides passionnés de leur activité avec qui nous avons lié des liens forts, Les Professionnels diplômés d'Etat de Takamaka vous accompagnent sur votre séjour partagent tous le même état d'esprit : gentillesse, disponibilité, gaieté. Guides de haute montagne, moniteurs de ski, moniteurs de parapente ... souvent drôles, toujours très professionnels, ils seront le chef d'orchestre de votre séjour, ils s'occupent de tout : des activités, de vos repas, de vos soirées.

 

Bubu : parapentiste renommé et artisan l'hiver, il est présent quand la logistique devient compliqué, c'est celui qui trouve les solutions sur vos événements quand tout est compliqué,

 

Grand Seb : parapentiste, acteur, musicien il est un pilier de TAKAMAKA, drôle et sérieux, c'est votre carte humour de votre séminaire.

 

Franck : notre parapentistes moniteur de ski, le passionné des sports de glisse qui habite au pied du site parapente, quand on a un doute météo c'est toujours vers Franck que l'on se tourne.

 

Cristophe Magdinier et mick rustick : nos amis musiciens qui animent vos soirées dans une ambiance de feu, ils sont les garanties des ambiances de vos veillées savoyarde.

 

Céline, la professionnel des activités de corde, elle passe toute l'année dehors avec vous sur vos prestations en groupe ou en individuel, c'est vraiment quelqu'un qu'il faudra rencontrer dans votre séjour.

 

Vincent de club voile de Doussard, entraineur de ski l'hiver et coordinateur de nos activités voile l'été.

 

Pino : comment décrire Pi, il anime les matchs de foot de l'ETG, il s'occupe de sa location de bateau l'été, il décore des lieux pour de grands évènements, il anime vos soirées comme personne, le charme à l'italienne c'est notre geppino TAKAMAKA.

 

Cristophe Oliero, ce breton d'origine qui appris à skier et à voler en Haute Savoie, maintenant c'est le plus fidèle des savoyards, il défend haut les couleurs de nos montagnes dans toute la France avec l'office du tourisme d'Annecy. Il connait bien TAKA car il a démarrer en même temps que nous à l'office du tourisme d' Annecy

 

Elodie, notre responsable individuel en été, elle est capable de répondre à 4 lignes en même temps et de vous chouchouter en même temps quand vous passez dans le faubourg sainte Claire, une vraie professionnelle de l'accueil passionnée de sport et d'animation.

 

Il y'a aussi tous ces gens qui comptent dans notre quotidien Annéciens et tout ceux que nous oublions surement : Nos amis hôteliers, les Trésoms, le NOVOTEL, l'impériale palace, le palace de Menthon, l'abbaye de Talloires, les balcons du lac, le Carlina Beaulieu à la Clusaz et puis tous nos partenaires sur les autres régions de France.

Nos amis restaurateur le cochon à l'oreille dans Annecy la table ou il fait bon manger, la pricaz la table de montagne au col de la Forclaz, la poêle géante.

Nos partenaires institutionnels, les offices du tourisme, Savoie mont Blanc, TAKA surprise, le CRT, Gaby et la station du Semnoz, la ville d'Annecy et tous ceux non cité que nous remercions.

 

Olivier, Fred, Emeric, Benoit nos associés de la marque sur différentes régions de France vont aussi témoigner afin de mieux comprendre leur implantation dans territoires, on les laisse écrire et on enrichit cette petite tel story.

 

Peut être que certains lecteurs ont participé aux fameuses TAKA Surprises, elles auront rythmé les années de TAKAMAKA, je sais que certains d'entre vous les ont toutes faites, il s'agit souvent de moments inoubliables ou nous invitons nos partenaires dans des endroits surprenant pour des activités surprises, alors si l'un d'entre vous lit cette petite histoire envoyez nous votre témoignage sur votre meilleur TAKA surprise ! Nous la publierons avec plaisir.

 

Et le plus important dans cette histoire c'est vous, nos clients, ces milliers de personnes qui nous ont fait confiance depuis toutes ces années, nous dévouons chaque jour toute notre énergie et nos savoirs faire pour vous, merci de votre confiance et à très bientôt dans un coin perdu de montagne ou sur l'immensité de l'Océan.

 

ARVI et suite dans 20 ans !

Alain et Laurent